Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

  • 16 juin 2017

    amour, homosexualité

    Les rabâchages des mamans ont du bon : il ne faut pas se mentir, et surtout à soi-même.

    Le narrateur (l’auteur ?) nous raconte son Grand Amour de jeunesse, Thomas. Thomas qui ne veut pas avouer ni s’avouer qu’il préfère les garçons. C’est un taiseux, Thomas, issu d’une famille d’agriculteurs, et dont la maman est espagnole.

    Mais Thomas est tombé amoureux du narrateur et, le temps d’une petite année scolaire, ils se rencontrent en cachette.

    Presque 20 ans plus tard, le narrateur découvre, par l’entremise du fils de Thomas, que ce dernier ne l’a pas oublié. Au hasard d’une rencontre, le fils comprend qui est son père. Ce qui n’empêchera pas sa fin tragique.

    Ce livre m’a ému : cet amour adolescent si fort ; le poids du secret ; les deux vies si dissemblables.

    L’auteur et sa maman ont raison : il faut arrêter avec nos mensonges, ce serait sinon trop tragique.

    L’image que je retiendrai :

    Celle des deux amants à l’abri de la pluie discutant en attendant une accalmie.

    Alex Mot à Mots


  • 8 mars 2017

    Roman autobiographique d'un premier amour foudroyant qui 23 ans plus tard finit par rattraper l'auteur.
    Parce ce que ce secret, cet amour a pu exister, mais cela l'a également condamné. Alors que reste t-il d'une telle histoire après tant d'années de mensonges pour celui qui ne l'assume pas? Une histoire vraie que l'on peine à croire tellement le réel a plus de talent que la fiction.


  • par (Libraire)
    13 février 2017

    Philippe Besson nous offre son histoire, celle qui a fait de lui un écrivain, il a toujours voulu n’écrire que de la fiction, inventer des histoires qui n’était pas les siennes. Dans ce tête à tête, avec l’auteur, nous sommes son confident, il nous parle en toute confiance, de ses émois amoureux d’adolescent et les bouleversements qui les accompagnent, de l’homme qu’il est devenu, l’écrivain qu’il est.
    Un récit intime et bouleversant, qui en fait un grand moment de lecture !


  • par (Libraire)
    11 février 2017

    MEMOIRE PARTAGEE...

    Il y a des moments dans une vie où certains jardins secrets méritent d’être dévoilés. Pour Philippe Besson, cette histoire était trop belle et romanesque pour rester au fond de sa mémoire. Il délivre avec élégance et simplicité un moment du passé à la fois intime et universel. Ce livre est aussi la clé pour comprendre quinze années de littérature, dévoilant cet amour de jeunesse perdu, hantant son œuvre et son esprit. Thomas Andrieu est désormais dans l'esprit de chaque lecteur de Philippe Besson.


  • par (Libraire)
    24 janvier 2017

    Magnifique et poignant

    Pour la première fois, Philippe Besson « arrête avec ses mensonges » et se raconte. Il est ici question du premier amour adolescent, de rupture et de manque. L’écriture est belle et sans fioritures. J’ai été particulièrement émue à la lecture de ce roman magnifique et poignant.

    Pour la première fois, Philippe Besson « arrête avec ses mensonges » et se raconte. Il est ici question du premier amour adolescent, de rupture et de manque. L’écriture est belle et sans fioritures. J’ai été particulièrement émue à la lecture de ce roman magnifique et poignant.


  • par (Libraire)
    20 janvier 2017

    Amour immarcescible

    Philippe, fils d’instituteur, brillant élève plongé dans les livres, est voué à la réussite sociale. Il découvre très tôt son attirance pour les garçons.
    A 17 ans dans les années 80, la passion se vit dans la clandestinité.
    Philippe tombe éperdument amoureux de Thomas. Débute une relation intense et exaltée bientôt interrompue par les vacances scolaires. Un amour qui, malgré les années, l’absence, ne faiblira pas.


  • par (Libraire)
    10 janvier 2017

    Philippe Besson sait inventer des histoires et les raconter. « Arrête avec tes mensonges » est son histoire, sa première histoire d’amour. Il dit les premiers regards, les premiers gestes, la première fois, l’attente, le désir, les blessures aussi, la fin et l’après. Sans fausse pudeur, de son écriture précise et douce à la fois il nous émeut comme jamais.
    Valérie


  • par (Libraire)
    7 janvier 2017

    La nécessité d'écrire sur soi, sur "son" histoire est parfois trop forte ...
    Première incursion dans l'autofiction pour Philippe Besson et il nous livre ici le roman d'une vie, une histoire d'amour de celle qui vous bouleverse et qui transcende tout !
    Philippe Besson a 17 ans lorsqu'il rencontre Thomas au lycée de Barbezieux où il est élève.
    De là va naître quelque chose d'imprévisible, d'indicible presque ...


  • 8 décembre 2016

    l'imprévisible amour

    Une histoire d'amour, une très belle histoire d'amour, racontée avec pudeur et impudeur par un écrivain qui nous offre depuis de nombreuses année de beaux textes empreints d'émotion et de sentiments forts. Philippe Besson insiste ici sur l'impondérable, l'imprévisible qui détermine les événements, les conjonctions inattendues qui changent une vie. Chacun pourra y retrouver un peu de son histoire.