Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

BOY DIOLA

Boy diola

Yancouba Diémé

Flammarion

  • 21 août 2019

    Afrique, immigration

    Au fil des souvenirs d’Apéraw, son fils raconte la vie de son père depuis son petit village de Casamance jusqu’à Paris dans les années 60.
    On découvre ainsi, dans le désordre, comment le père a réussi à monter dans un bateau pour Marseille, pourquoi il épouse Ina, son travail et son licenciement des usines Citroën dans le 15e arrondissement de Paris, le soutient de la famille.
    J’ai aimé découvrir la vie d’Apéraw, qui a laissé loin derrière lui la brousse et les arachides partagées pour s’installer dans un pavillon triste d’Aulnay-sous-Bois.
    J’ai aimé sa débrouille, lui qui ne lit pas, mais qui croit en sa force de travail, même quand les agences d’intérim ne le rappelle pas.
    J’ai été triste avec lui de découvrir que sa retraite tant espérée dans son pays natal ne sera pas aussi belle que prévue car il ne fait plus partie de la communauté, on le tolère à peine.
    Un roman sur une vie comme il y en a tant, et pourtant elle est essentielle.
    L’image que je retiendrai :
    La dernière, celle d’Apéraw apprenant à son fils à cuire le riz, savoir essentiel quand on part loin de sa famille.
    https://alexmotamots.fr/boy-diola-yancouba-dieme/


  • par (Libraire)
    27 juillet 2019

    Au nom du père

    Ce roman peint le beau et touchant portrait d'Apéraw, Sénégalais de Casamance de l'ethnie Diola, né vers 1944 et qui va émigrer en 1969 en France pour y travailler comme ouvrier. C'est un récit non chronologique de la vie d'un père par son fils qui, né en France, ne parle pas la langue paternelle. Soutenu par une narration fluide, le roman est agréable et plaisant à lire. Il porte un beau regard sur le père et dit cette relation si particulière entre le père et le fils. Il développe les thèmes de l'exil, du difficile retour au pays d'origine, de l'intégration, de la solitude aussi d'un ouvrier émigré. Un premier roman intéressant et de belle facture.