Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Crimes gourmands

Crimes gourmands

« Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n’y a qu’une différence d’intention », résumait Pierre Desproges qui avait bien saisi l’étroite relation entre crime et cuisine. L’art de préparer les viandes froides et celui de refroidir les viandes chaudes d’un coup de couteau bien placé ne diffèrent guère et Henri Désiré Landru connut une gloire contestable à démontrer les utilités multiples de sa cuisinière. Flamboir, désosseur, hachoir, rouleau à pâtisserie... les ustensiles ne manquent pas pour le criminel inventif et assez respectueux pour ne pas saisir le dernier blender à la mode en guise d’arme contondante. Les auteurs de romans ont su exploiter cette étendue infinie des opportunités de couper à jamais l’appétit de son prochain en pimentant la petite soupe du soir et l’on prendra plaisir à goûter les plus retorses inventions de leurs personnages.

Simenon et Maigret passent à table
8,70

Chaque soir, en accrochant son manteau, le commissaire Maigret s'amusait à deviner ce que sa femme lui avait mijoté: un boeuf miroton, une blanquette de veau, du fricandeau à l'oseille, une tarte aux mirabelles... Dans toutes ses enquêtes, on retrouve cette cuisine des repas de familles ou des petits bistrots, une cuisine "à l'ancienne"; simple et savoureuse.
Fin gourmet, Simenon mitonne pour son personnage ses plats de prédilection. Et il est fort rare qu'il fasse sauter un repas au commissaire: si un interrogatoire traîne en longueur, Maigret se résigne à commander des sandwiches et de la bière à la brasserie Dauphine, en attendant que le suspect se décide à "passer à table": "Vous voyez ce bureau, n'est-ce pas? Dites-vous que vous n'en sortirez que quand vous aurez mangé le morceau."
Les aveux obtenus, il se hâte de rejoindre son foyer, boulevard Richard-Lenoir, où l'attend paisiblement Mme Maigret.
Ami de Simenon, Courtine rappelle que cette dernière incarnait "l'idéal amoureux" du romancier. Ainsi, les plats qu'elle prépare ont à la fois le goût du terroir, de la fidélité conjugale et celui, inoubliable, de l'enfance.


A table avec Camilla Läckberg
29,00

Quand elle n'écrit pas des romans policiers, Camilla Läckberg se met à table. C'est donc naturellement qu'elle s'est associée au chef Christian Hellberg pour réunir de délicieuses recettes dans un livre en forme d'hommage à Fjällbacka, le petit port de pêche qui les a vus tous deux grandir avant de servir de décor aux enquêtes d'Erica Falck.
Au fil d'une balade savoureuse dans les lieux marquants de la région, Camilla égrène souvenirs d'enfance, anecdotes gourmandes et évocations de la vie à Fjällbacka. À l'occasion d'un pique-nique, d'un barbecue, d'un déjeuner dans une cabane de pêcheurs ou d'un dîner entre copines, les recettes de Christian font naturellement la part belle aux poissons et crustacés. Des « krabbelures » (le dessert préféré de Camilla) au cheese-cake aux harengs, du filet de cerf avec crème de panais et sauce au cassis au cabillaud poêlé avec brandade d'anguille fumée et beurre d'écrevisse, partez à la découverte d'une cuisine chaleureuse et simple, à déguster entre deux polars.



Brunetti passe à table. Recettes et récits
7,50

Découvrez l'authentique cuisine familiale italienne avec le commissaire Brunetti, aussi fin limier que bonne fourchette. De nombreux plats dégustés par Brunetti sont issus des carnets de Roberta Pianaro, cuisinière vénitienne émérite. Elle nous propose ici près de 100 recettes, ponctuées d'extraits gourmands des romans de Donna Leon. Un voyage singulier au cœur des saveurs de la Sérénissime.Donna Leon vit à Venise depuis plus de vingt ans, ville où se situent les enquêtes du commissaire Brunetti. Roberta Pianaro, Vénitienne depuis toujours, cuisinière de talent, meilleure amie de Donna Leon, a ouvert les portes de sa cuisine à la romancière.« À l'instar des romans de Donna Leon, ce livre de recettes est baigné d'une douce nostalgie.» La CroixTraduit de l'anglais (États-Unis) par William Olivier Desmond et de l'italien par Anaïs BokobzaDessins de Tatjana Hauptmann


LA MAFIA SE MET A TABLE BABEL 451, Histoires et recettes de l'honorable société

Histoires et recettes de l'honorable société

Actes Sud

"Douze ans de séjour en Italie m'ont appris que l'histoire de la Mafia s'identifie absolument avec l'histoire de la gastronomie sicilienne", écrit Jacques Kermoal. Avec humour, il raconte ici dix rendez-vous décisifs authentiques en les illustrant des menus - bien souvent de véritables festins - qui y furent servis. Ainsi, du "banquet de Messine, 1860" au "déjeuner au palais épiscopal de Palerme, 1948", du "déjeuner chez Lucky Luciano, Naples, 1962" au "repas d'anniversaire à Montelepre, 1972", le lecteur retiendra l'anecdote historique autant que les recettes aux noms prometteurs : cuissot de chevreuil faisandé à l'eau-de-vie de prunes d'Agrigente, courge à l'aigre-douce, flan de châtaignes, cocktail de pâtes froides à la crème, aubergines et tomates à la Caponata, mérou au four, sorbet à l'orange...