Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Mauvaise foi, Essai sur la religion du progrès
Éditeur
Productions Somme Toute
Date de publication
Collection
Essais
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mauvaise foi

Essai sur la religion du progrès

Productions Somme Toute

Essais

Offres

  • Aide EAN13 : 9782897940546
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    16.99
Ce livre propose une réflexion sur le progrès technique et culturel. Ce qu’on
appelle aussi l’évolution des mœurs accompagne en fait le progrès technique
comme son ombre, contribuant à ériger, au cœur même du discours sur le
progrès, un sentiment de fatalité, comme si les choses ne pouvaient pas aller
autrement. Critiquer cette religion devient du coup une faute
antiprogressiste, un péché qui peut mener à l’exclusion. Toute nouvelle
avancée technique et sociale apparaît ainsi comme une victoire contre les
limites, assimilées, sur le versant social du progrès, à autant de tabous à
abattre. La liberté devient une affaire strictement individuelle, que nul
jugement politique, démocratique, ne saurait légitimement restreindre. À
travers l’analyse de romans, films, essais et l’examen de diverses
manifestations culturelles contemporaines, Gilles McMillan montre que
l’opposition classique entre progressistes et conservateurs (ou entre la
«gauche» et la «droite») devient elle-même dépassée, les uns et les autres
ayant massivement adhéré à la religion du progrès. Fortement inspiré par
l’œuvre de Réjean Ducharme, il affiche ouvertement sa mauvaise foi à l’égard
de la religion du progrès et clôt son livre sur une phrase de Johnny, le
narrateur de Gros mots : «c’est comme ça, on est sauvés si on a la mauvaise
foi…»
S'identifier pour envoyer des commentaires.