Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

EAN13
9782748904277
ISBN
978-2-7489-0427-7
Éditeur
Agone éditeur
Date de publication
Collection
Mémoires sociales
Nombre de pages
158
Dimensions
21 x 12 x 1 cm
Poids
160 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Moi, Silvio de Clabecq, militant ouvrier

Agone éditeur

Mémoires sociales

Offres

Autre version disponible

Françoise Thirionet a rencontré Silvio Marra, ouvrier italien émigré en Belgique, au début des années 1970. Pendant trente ans, ils militent ensemble en discutant des problèmes rencontrés par Silvio aux Forges de Clabecq où il travaille. Ce livre est issu de leurs entretiens.
Pour Silvio et ses collègues, le quotidien à l'usine, c'est d'abord s'atteler à déconstruire certaines règles qui règnent dans l'entreprise. Notamment les attitudes de résignation et de peur. Rapidement élu délégué syndical en charge des questions d'hygiène et de sécurité, Silvio témoigne des luttes qui ont eu lieu pendant trente ans pour améliorer les conditions de travail et pour empêcher la fermeture annoncée du site.
Les ouvriers de Clabecq se fient à leurs propres forces et à leur connaissance de leur métier pour mener leurs combats. Quitte à mettre de côté l'appareil syndical sitôt qu'il a déclaré ne plus rien pouvoir pour eux. Dans la forge, l'émancipation doit être une œuvre collective.
Son poste syndical, Silvio le voit comme un moyen de faire vivre l’« esprit de Clabecq » : « Chaque fois qu’on voulait balancer quelqu’un, chaque fois qu’on voulait attaquer les faibles, tout le monde se portait à leur secours. Ce combat contre le licenciement, le chômage, le racisme, les bas salaires, nous le menions tous les jours sur le terrain. » Par la confiance qu'il affirme dans sa classe sans la théoriser à l'absurde, ce livre donne des leçons salvatrices d'optimisme militant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.