Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

L'Homme, cet animal réussi !
Éditeur
Société des écrivains
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Homme, cet animal réussi !

Société des écrivains

Offres

  • Aide EAN13 : 9782342167979
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    4.99
« La supériorité de l'homme tient principalement à la taille de son cerveau
qui représente 2 à 3 % du poids de son corps et, surtout, consomme 25 % de son
énergie contre 8 % pour les grands singes. Naissant prématurés, alors qu'un
poulain trottine après sa naissance, les bébés d'hommes sont tributaires, des
années durant, de leur entourage qui leur assure nourriture, protection et
éducation. Naître sous-développés permet aux humains de bien mieux se prêter à
l'éducation et à la socialisation. Pourtant, pendant deux millions d'années
ils demeurèrent des créatures faibles et marginales. C'est Homo sapiens qui
commence à chasser de petites créatures et à privilégier la cueillette. Trois
étapes majeures jalonnent cette courte histoire : la révolution cognitive, il
y a 70 000 ans, la révolution agricole, il y a 12 000 ans et la révolution
scientifique il y a 500 ans. » Guy Jacques dresse un tableau concis et complet
de la genèse de l'espèce humaine à travers les siècles, évoquant les avancées
majeures qui ont rythmé son développement. Grâce à sa créativité, l'homme a
dépassé ses capacités physiques (multipliant outils et innovations techniques,
ce qui lui permet de surpasser toutes les performances animales),
intellectuelles et artistiques (Einstein, Pasteur, Mozart, Cézanne,
Shakespeare), privilégiant l'échange des savoirs. Cet « animal moderne » s'est
adapté aux changements climatiques et environnementaux, faisant longtemps un
usage intelligent et optimisé de ses sens. De sa plume didactique et
clairvoyante, l'auteur retrace les conjectures de l'Évolution et rappelle à
tous, qu'en dépit de son apparente supériorité dans le règne animal, l'Homme
n'en reste pas moins une partie intégrante de l'écosystème, un être soumis aux
mêmes lois de la nature que tous ses congénères. Mais il est en train de
l'oublier, d'où une démographie insensée, un changement climatique majeur, une
perte de biodiversité...
S'identifier pour envoyer des commentaires.