Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Je suis un monstre qui vous parle, Rapport pour une académie de psychanalystes
Éditeur
Grasset
Collection
essai français
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je suis un monstre qui vous parle

Rapport pour une académie de psychanalystes

Grasset

essai français

Offres

  • AideEAN13 : 9782246825579
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    6.99
En novembre 2019, Paul Preciado s’exprime devant 3500 psychanalystes lors des
journées internationales de l’Ecole de la Cause Freudienne à Paris. Devant la
profession qui l’a diagnostiqué « malade mental » et « dysphorique du genre »,
il s’appuie sur Kafka et son _Rapport pour une académie_ , dans lequel un
singe parlant discourt devant une assemblée de scientifiques. Loin de toute
émancipation, le singe parlant de Kafka explique que son apprentissage du
langage ne fut qu’un passage d’une cage à une autre  : des barreaux de fer à
la subjectivité humaine.
Depuis sa cage de «  mutant  », il ne s’agit pas pour Preciado de parler de
l’homophobie ou la transphobie des pères fondateurs de la psychanalyse, mais
de montrer la complicité de celle-ci avec une idéologie de la différence
sexuelle datant de l’ère coloniale, aujourd’hui rendue obsolète par les moyens
dont nous disposons pour influer sur nos corps et notre façon de procréer.
Surtout, le philosophe lance un appel à la transformation des discours et des
pratiques psychologiques et psychanalytiques  : dans les années à venir, nous
devrons élaborer collectivement une épistémologie capable de rendre compte de
la multiplicité des vivants, sans réduire le corps à sa force reproductive
hétérosexuelle, et qui ne légitime pas la violence hétéro-patriarcale et
coloniale.
La conférence provoque un séisme dans l’auditoire et depuis les associations
psychanalytiques se déchirent. Filmé par des smartphones, le discours est mis
en ligne et des fragments sont retranscrits, traduits et publiés sur internet
sans souci d’exactitude. Afin d’élargir le débat, il importait de publier ce
texte dans son intégralité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.