Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

L’esclavage, une histoire de héros : une grand-mère à ses petits-enfants
EAN13
9782491035136
ISBN
978-2-491-03513-6
Éditeur
CIDIHCA FRANCE
Date de publication
Nombre de pages
164
Dimensions
17 x 2 x 1 cm
Poids
490 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’esclavage, une histoire de héros : une grand-mère à ses petits-enfants

Cidihca France

Offres

J’ai voulu dans ce livre m’adresser à tous les enfants du monde, pas seulement à ceux dont les arrière arrière grands-parents sont descendants d’esclaves, ou descendants de ceux qui ont subi la colonisation, car il s’agit de l’histoire de NOTRE HUMANITÉ ! Mon grand-père a été pour moi un passeur de mémoire, il m’a transmis nos valeurs, nos traditions, à travers ses contes, ses histoires, et grâce à lui, j’ai pris conscience de qui j’étais, bien qu’il ne m’ait pas transmis cette mémoire de l’esclavage, pourtant si proche... Petit à petit, au fil des années, la connaissance de cette histoire tragique de l’esclavage et de la colonisation, le martyr de nos ancêtres a éveillé en moi d’abord de la colère devant une telle monstruosité, puis une grande tristesse et ensuite fierté et détermination. J’ai pris aussi conscience de l’ignorance de cette histoire par beaucoup d’entre nous, de leur manque de repères mais surtout de cette colère, de ce feu qui nous consumait sans que nous en comprenions la cause. Il devenait donc important pour moi de m’adresser aux enfants et de leur raconter leur histoire, pour faire renaître en eux fierté et confiance « en pays dominé ». Puissent les grands parents reprendre ce rôle de passeur de mémoire, qu’ils ne remplissent plus aujourd’hui. Cette transmission est du rôle des grands parents, des anciens, qui ont avec le recul du temps, intégré cette expérience de vie modelée par l’environnement de leur propre vie, et qui transmettent avec amour, ces briques qui structurent et consolident ces êtres en devenir que sont les enfants, leur expliquant d’où ils viennent, ce que nous portons en nous, en un mot qui nous sommes, nous permettant ainsi d’affronter et de corriger cette mémoire officielle qui nous est imposé. Ainsi nos enfants n’auront plus comme seule référence la culture occidentale dominatrice, bien qu’elle soit aussi en partie la leur. La culture est en effet l’une des essences de l’être... Elle est le fruit d’une transmission dont l’objet est la continuité d’une façon d’être au monde, de vivre le monde, d’une vision du monde construite au fil des générations par la relation continue avec tout ce qui forme le monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.