Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Construire le rapport théorie-pratique, Expériences de formatrices et formateurs dans une haute école de travail social
Éditeur
Éditions ies
Date de publication
Collection
Pratique.s
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Construire le rapport théorie-pratique

Expériences de formatrices et formateurs dans une haute école de travail social

Éditions ies

Pratique.s

Offres

  • AideEAN13 : 9782882242259
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    14.99
Le dispositif de formation professionnelle en travail social de la Haute école
spécialisée de Suisse occidentale place l’alternance au coeur de ses pratiques
pédagogiques. Pourtant ce rapport entre théorie et pratique, qui marque la
spécificité de la formation professionnelle de niveau tertiaire universitaire,
n’est que rarement discuté et semble aller de soi. Comment ce rapport est-il
construit/et que construit-il, selon que l’on privilégie la théorie, la
pratique ou leur articulation ? Et quelle autre alternative pouvons-nous
explorer pour éviter de nous cantonner à une articulation qui se fonde sur le
présupposé de la distinction des termes voire de leur opposition ? Cet ouvrage
propose de mettre ce rapport en débat en s’appuyant sur l’expérience de
formatrices et formateurs. Depuis un point de vue situé ou contextualisé
considérant que le rapport théorie-pratique se construit très concrètement, en
situation, dans le cours de l’action et ses contingences, les contributions
analysent comment une pluralité de manières de mettre au travail le rapport
théorie-pratique habite les pratiques de formation. À partir de James et Dewey
- des auteurs du courant du pragmatisme américain inscrit dans le champ des
philosophies de l’expérience - les différentes modalités possibles de ce
rapport sont abordées, en examinant les conséquences de cette construction
pour la pratique et pour les différents protagonistes que sont les
étudiant·e·s, les professionnel·le·s et les formatrices et formateurs, mais
aussi chercheur·e·s. En toile de fond, avec ce questionnement sur la nature
des rapports possibles entre théorie et pratique, qui à son tour interroge les
caractéristiques de la professionnalité favorisées selon les alternatives,
c’est aussi la question de la connaissance qui s’invite dans le débat.
S'identifier pour envoyer des commentaires.