Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

L’archipel des temps de la formation. Esquisse d’une ingénierie de l’alternance
Éditeur
Champ social Editions
Date de publication
Collection
Formation des adultes et professionnalisation
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’archipel des temps de la formation. Esquisse d’une ingénierie de l’alternance

Champ social Editions

Formation des adultes et professionnalisation

Offres

  • AideEAN13 : 9791034606719
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Penser un parcours de professionnalisation, c’est d’abord penser sa durée,
dans ce qu’elle révèle de notre rapport complexe aux différents temps sociaux.
Le parcours de professionnalisation révèle différents moments de vie. Il porte
en lui l’alternance de différentes situations. Il s’inscrit dans une
institution, une organisation et un dispositif. Il est un mouvement alternant
des lieux, des temps, des histoires, des objets et des sujets. La question des
temporalités est constitutive de cette ingénierie de la professionnalisation
que les organisations apprenantes cherchent aujourd’hui à promouvoir. Le
projet de cet ouvrage est triple : comprendre l’impact du rapport aux
temporalités sur la conception et la mise en oeuvre de la professionnalisation
des parcours de formation ; comprendre le rôle des dynamiques temporelles dans
la réussite des dispositifs de professionnalisation ; comprendre en quoi le
concept d’alternance convoqué dans l’ingénierie de professionnalisation
exprime les débats sur les liens entre temporalités, travail et formation.


Sous la direction de Philippe Maubant de l’Université de Sherbrooke et de
Pascal Roquet du CNAM, l’ouvrage réunit différents professeurs et chercheurs
internationaux traitant des temporalités selon des perspectives variées :
Jean-Michel Baudoin et Aurélie Dirickx (Université de Genève, Suisse), Marc
Boutet, Andrée Desharnais et Séréna Royer (Université de Sherbrooke, Canada),
Nancy Goyette et Stéphane Martineau (Université du Québec à Trois-Rivières,
Canada), Bruno Grave (Université de Montpellier et ISFEC Montpellier),
Christophe Gremion et André Levionnois (IFFP de Lausanne et HEP-SO Delémont,
Suisse), David Oget et Michel Sonntag (Université de Strasbourg, France) et
Julien Tourneville (Université de Bordeaux, France).
S'identifier pour envoyer des commentaires.