Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Itinérance et cohabitation urbaine, Regards, enjeux et stratégies d'action
Éditeur
Presses de l'Université du Québec
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Itinérance et cohabitation urbaine

Regards, enjeux et stratégies d'action

Presses de l'Université du Québec

Offres

  • Aide EAN13 : 9782760554771
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    20.99

Autre version disponible

Le partage des espaces publics des grandes villes industrialisées avec les
personnes en situation d’itinérance et de marginalité représente plusieurs
défis autant pour les acteurs de la vie quotidienne que pour les intervenants
sociaux et les responsables politiques. Ces défis sont en phase avec les
enjeux contemporains associés non seulement aux transformations des normes de
socialisation à la vie collective, mais aussi à celles du développement urbain
des centres-villes. Compte tenu des tensions sociales et politiques générées
par les effets des contextes de revitalisation urbaine, l’analyse des enjeux
traversant les pratiques de partage de l’espace public avec les personnes en
situation d’itinérance constitue un travail essentiel à l’identification de
pistes d’intervention et d’actions pouvant améliorer la cohabitation. Cet
ouvrage présente les résultats d’une étude de deux cas – celui de Montréal
(Quartier des spectacles) et celui de Québec (Nouvo Saint-Roch) – sous l’angle
d’analyse des logiques normatives guidant les pratiques de partage de l’espace
public entre les acteurs concernés. Cette analyse repose sur trois modes
d’investigation?: 1) deux enquêtes qualitatives à Montréal et à Québec?; 2)
une analyse des discours médiatiques visant à relever les imaginaires sociaux
alimentant les représentations sociospatiales des acteurs sur les pratiques
des personnes marginalisées dans les espaces publics?; 3) une analyse
comparative des politiques publiques municipales de six villes canadiennes,
dont Montréal et Québec. Enrichie d’une perspective historique, l’analyse
transversale des résultats de ces modes d’investigation permet de dégager une
synthèse des diverses logiques normatives guidant les pratiques de gestion des
acteurs et propose une piste d’orientation de l’intervention sociale. Avant
tout destiné aux gestionnaires municipaux, aux intervenants sociaux ainsi
qu’aux étudiants, ce livre se veut une contribution interdisciplinaire aux
réflexions entourant les enjeux de cohabitation urbaine, offrant aussi une
grille d’analyse pouvant s’appliquer à d’autres contextes urbains. Michel
Parazelli est professeur à l’École de travail social de l’Université du Québec
à Montréal et membre du réseau interuniversitaire Villes Régions Monde (VRM).
Il s’intéresse aux rapports espace- société, en particulier aux questions de
cohabitation sociale dans l’espace public avec les personnes en situation de
marginalité et d’analyse de pratiques communautaires visant l’autonomie des
citoyens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.