Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Lyon dans les textes grecs et latins, La géographie et l’histoire de Lugdunum, de la fondation de la colonie à l’occupation burgonde (43 avant - 460 après J.-C.)
Éditeur
MOM Éditions
Date de publication
Collection
Histoire & Épigraphie
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lyon dans les textes grecs et latins

La géographie et l’histoire de Lugdunum, de la fondation de la colonie à l’occupation burgonde (43 avant - 460 après J.-C.)

MOM Éditions

Histoire & Épigraphie

Offres

  • Aide EAN13 : 9782356681706
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99
Un jour de 43 avant J.-C., L. Munatius Plancus, ancien lieutenant de César
mêlé aux intrigues des guerres civiles, vient avec ses vétérans fonder la
colonie romaine de Lugdunum, sur une colline au-dessus du confluent de la
Saône et du Rhône. Aux alentours de 460, les Burgondes chassent définitivement
le pouvoir romain et font de Lugdunum une de leurs capitales. À plusieurs
reprises au cours de ces cinq siècles, l’histoire de Lyon rencontre l’Histoire
tout court, celle de l’Empire romain. Des empereurs naissent à Lyon ; un autre
y aurait été proclamé ; plusieurs y meurent tragiquement. Une ville gauloise,
romaine, orientale aussi, se bâtit, brûle, se défend, subit le pillage. Des
populations venues du plus loin de l’Empire (soldats, fonctionnaires,
commerçants, médecins, hommes libres, affranchis ou esclaves) y passent, s’y
installent, se mêlent ou s’affrontent, avec leurs langues, leurs coutumes et
leurs croyances. De ces événements souvent tragiques, parfois comiques,
l’archéologie et l’épigraphie ont révélé de nombreux témoignages. Pour la
plupart d’entre eux cependant, faute de traces exhumées du sol d’une ville qui
occupe toujours le même emplacement, les descriptions et les récits des
géographes, historiens, hagiographes, ou encore des poètes de l’Antiquité et
des débuts du Moyen Âge, restent pour nous irremplaçables. Bon nombre de ces
textes originaux sont proposés ici. Certains, célèbres, ne sont en réalité
connus que par ouï-dire, par une tradition qui en a déformé la signification.
D’autres dormaient dans des recueils accessibles aux seuls spécialistes – et
ce ne sont pas les moins vivants ! Tous sont présentés, traduits et rapidement
commentés. Ces vingt dernières années, les recherches archéologiques,
épigraphiques et historiques ont profondément renouvelé ce que nous savons de
Lyon dans l’Antiquité. Cette seconde édition, corrigée, augmentée de nombreux
textes méconnus et illustrée, tient le plus grand compte des progrès
accomplis.
S'identifier pour envoyer des commentaires.