Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

EAN13
9782371200395
ISBN
978-2-37120-039-5
Éditeur
Éditions du Portrait
Date de publication
Collection
LA PETITE COLLE
Nombre de pages
71
Dimensions
15 x 10,5 x 0,8 cm
Poids
66 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Après le Black power, la libération des femmes; Et Comment j'ai commencé à écrire

De

Traduit par

Éditions du Portrait

La Petite Colle

Offres

Autre version disponible

Gloria Steinem raconte dans ces deux textes ce qui l’anime : l’écriture et l’activisme.
I- Comment je suis devenue écrivaine - Pour la 1ere fois traduit en français.
A 86 ans, Gloria Steinem est désormais une figure incontournable de l’histoire du fémi- nisme, mille fois récompensée pour son travail, elle est aussi le sujet du film, The Glorias, incarnée par Julianne Moore, et un des personnages principaux de la série America.
Ce que l’on connait moins est sa conviction que l’écriture est son moyen d’action le plus
puissant pour faire changer les mentalités et obtenir l’égalité entre femmes et hommes :
« Trouver les mots qui permettront aux gens d’agir ensemble tout en appréciant leurs individualités respectives est sans doute la fonction la plus féministe et la plus profondément révolutionnaire de l’écrivain(e) » écrit-elle dans Actions scandaleuses et rébellions quotidiennes (Texte pour la première fois traduit en fran- çais aux Éditions du Portrait - 2018-).
Dans Comment je suis devenue écrivaine paru en 1965 dans Glamour, Gloria Steinem remonte le chemin qui l’a mené à comprendre que les mots, lorsqu’ils sont justes, participent à changer le monde pour le rendre plus égalitaire. Elle raconte son enfance passée dans une caravane, avec ses parents et sa sœur où ses seuls amis sont Wonder Woman, Autant en Emporte le Vent et Les 4 filles du docteur March. Sédentarisée, vers l’âge de 11 ans, elle suivra un excellent cursus et décroche le diplôme de sciences politiques à Smith College, l’une des seven sisters. Elle part alors en Inde, devient correspondante pour la presse et fondera plus tard Ms Magazine.
L’écriture et l’activisme donnent le sens à sa vie et cela lui permet de signer des textes sensibles qui mettent à jour des constructions sociales à changer lorsqu’on rêve d’un monde plus juste.
II- Suivi de Après le Black Power, la libération des femmes. Pour la 1ere fois traduit en français.
Pour Gloria Steinem, le « sexisme est un racisme ». Dans ce texte paru dans le New York Magazine en 1971, elle établit des parallèles entre l’histoire du mouvement des femmes et celui des droits civiques.
Les Afro-américains et les femmes partagent le fait d’être rabaissés, discriminés, réduits au statut de l’en- fant, ou de soutien à l’homme, de soutien à l’homme blanc. Ils partagent aussi une même dynamique dans leur mouvement d’émancipation : l’obtention de droit est toujours suivi d’un retour de bâton; l’obtention du droit de vote des Noirs est suivie par l’instauration des lois Jim Crow et de la ségrégation. Les femmes, depuis l’obtention du leur et de nouvelles libertés, sont plus oppressées. Les deux mouvements sont protéi- formés et divisés. Mais ces réalités n’ont pas empêché les concernés de se rassembler, de créer des alliances et de voir leurs luttes monter en puissance.
Elle rappelle toutefois (comme James Baldwin et donc Eddie Glaude) qu’il faut impérativement recon- naitre les oppressions pour aller de l’avant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.