Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

La première fois, j'avais six ans, document
EAN13
9782915056747
ISBN
978-2-915056-74-7
Éditeur
OH
Date de publication
Nombre de pages
263
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
416 g
Langue
français
Code dewey
362.76
Fiches UNIMARC
S'identifier

La première fois, j'avais six ans

document

De ,

Oh

Indisponible
Une jeune femme violée par son père pendant toute son enfance dénonce dans un témoignage poignant ce fléau qu'est l'inceste
La première fois, Isabelle a 6 ans. Elle prend son bain, son père se déshabille et entre dans la baignoire...
Enfant, Isabelle a vécu en Bretagne puis dans la banlieue sud de Paris. Ses parents sont commerçants, ils tiennent un petit magasin. Sans histoire, ils sont considérés comme des parents normaux, des voisins agréables. Et pourtant Isabelle est violée par son père, de 6 à 9 ans, puis il recommence entre 12 et 14 ans... Des années d'horreur, sa mère a des doutes, de grands doutes, mais elle n'ouvre pas les yeux devant l'innommable. Le poids du secret. Une petite fille sage, très sage, qui obéit à son père et qui subit tous ses travers sexuels. Et ne le dénonce pas, pour ne pas l'envoyer en prison. Elle a peur, peur de lui et peur des autres. A 14 ans, elle fugue ; tout éclate alors au grand jour. Sa famille, les amis et jusqu'aux voisins, tout le monde découvre l'horreur. Séparée de son mari, la mère d'Isabelle porte plainte. Il est condamné à 6 ans, avec circonstances atténuantes. Il n'en fera que 4, car c'est un détenu modèle.
Aujourd'hui, à 43 ans, elle témoigne pour briser la loi du silence. Pour toutes les petites filles et tous les petits garçons qui vivent l'horreur, aujourd'hui, ici, entre les murs de leur maison familiale. Pour que la justice ouvre les yeux. De victime, elle est devenue combattante. Isabelle Aubry est Présidente de l'Association Internationale des Victimes de l'Inceste. Elle a été nommée femme de l'année 2007 par Femme Actuelle.
Quand un pédophile attaque un enfant, tous les journaux en parlent. Mais aujourd'hui, en France, de très nombreux enfants sont attaqués et abusés dans leurs propres maisons, dans leurs propres chambres. Par ceux qui sont le plus censés les protéger. Leurs parents. Et parce que cela dure depuis très très longtemps, l'indignation n'est plus là. Ils sont pourtant des milliers, et on les brise pour la vie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.