Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Le Siècle d'or de l'Espagne. Apogée et déclin 1492-1598
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Siècle d'or de l'Espagne. Apogée et déclin 1492-1598

Tallandier

Offres

  • AideEAN13 : 9791021007208
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.99

  • AideEAN13 : 9791021010963
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    9.99

Autre version disponible

L’émergence et le déclin de l’hyperpuissance hispanique demeurent l’un des
phénomènes les plus spectaculaires de l’Histoire. De l’union de la Castille
avec l’Aragon à la fin du xve siècle à l’échec de l’Invincible Armada devant
l’Angleterre, quatre souverains ont gouverné un pays qui a été engagé sur tous
les fronts : en Méditerranée face à l’Empire ottoman et aux Barbaresques, en
Europe du Nord face aux Pays-Bas révoltés et aux princes du Saint Empire
passés à la Réforme. Des villes aussi diverses que Tunis et Oran, Bruxelles et
La Haye, Naples, Lisbonne et Vienne ont été régies par les souverains de la
péninsule. La défense de la foi catholique a conduit ceux-ci à intervenir dans
les affaires françaises et anglaises, à se faire l’âme de coalitions
victorieuses à Pavie, à Lépante, à Malte, à Mühlberg, à Saint-Quentin…
Pourtant, les incessantes luttes guerrières menées par les Rois Catholiques
(Isabelle et Ferdinand), Charles Quint et Philippe II aux quatre coins de
l’Europe n’ont pas suffi à bâtir une puissance durable. Supportées par la
seule Castille ou presque, les guerres ont littéralement épuisé les
populations et les finances de l’Espagne – l’or et l’argent américains eux-
mêmes n’ont pas permis d’inverser la tendance. La majestueuse synthèse de
Michèle Escamilla sur ce siècle d’or, sans précédent ni équivalent (y compris
en langue castillane), se déploie à travers l’Europe, le Moyen-Orient et
l’Afrique du Nord. Elle fait apparaître d’exceptionnelles figures de rois et
de reines, de guerriers, de saints, de poètes. Elle nous révèle l’une des
pages les plus riches, les plus glorieuses, les plus colorées, parfois les
plus pathétiques de l’Histoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.