Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

Les mots des livres

http://www.lesmotsdeslivres.fr

Comment vivre heureux dans un monde de merde

Ventana

27 décembre 2015

Philippe Bloch - son mot préféré : « Passion »

Parce que rien de grand ne se fait sans elle, et parce que la passion n'a jamais fatigué personne, alors que l'ennui use n'importe qui !

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)

Roman

Zavèn Biberian

Metis

18,00
27 décembre 2015

Hervé Georgelin - son mot préféré : « Critique »

Je ne traduis jamais que des livres critiques qui brisent la gangue de complaisance de leur époque et de la nôtre. Bibérian est un maître du décapage des conformismes sociaux, politiques et littéraires. Sa communauté n'est pas un ensemble d'angelots, la République n'existe pas que par pétition de principe, sa langue ne vit pas isolée dans une pureté maladive et mortifère et ses héros ne sont pas mécaniquement héroïques

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)

27 décembre 2015

Martine Delerm - son mot préféré : « Peut-être »

Je souhaite longue vie à votre belle initiative !
Le mot que je préfère est peut- être " mélancolie". Mais il est difficile de choisir... Juste en vous écrivant, je me dis que "peut-être" est un mot que j'aime bien aussi !
Amitiés
Martine Delerm

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)

Bois, utilisations, économie

3

Institut pour le Développement Forestier

39,00
20 décembre 2015

Philippe Riou-Nivert - son mot préféré : « "Séquoia". »

C'est l'arbre de tous les records. Le "Big Tree" californien compte parmi les plus hauts (près de 100 m), les plus larges (33 m de circonférence), les plus gros (1 400 m3), les plus vieux (plus de 3 000 ans), les plus résistants de tous les arbres. Apparu il y a près de 200 millions d'années, il régnait en maître sur le monde végétal lorsque les dinosaures dominaient le monde animal. On n'en aurait jamais vu mourir de vieillesse : son bois imputrescible résiste à presque toutes les maladies et son écorce spongieuse de 70 cm d'épaisseur le protège du feu. Les Indiens le vénéraient comme le pilier du monde, autour duquel tout avait été créé. Son nom honore d'ailleurs le grand chef Cherokee Sequoyah, inventeur d'une grammaire et d'un lexique devant servir de base à une entente cordiale entre «Peaux-Rouges» et «Yankees»...

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)

13 décembre 2015

Hervé Roullet - son mot préféré : « Paradis »

Mon mot préféré est : paradis.
C'est le mot qui, à mon avis, laisse le plus de place à l'imaginaire, l'inaccessible, mais aussi à l'espérance concrète.
Ce mot concerne à la fois la terre et le ciel, mais dans la disproportion.
Sur terre, il peut y avoir un avant-goût du paradis ; ce que d'aucuns appellent parfois le «paradis perdu». Il s'agit alors de moments fugaces : paysages sublimes, oiseaux multicolores, jardins d'exception, musiques aux accents célestes, amitiés ou amour entre deux êtres.
Comment imaginer cependant un paradis perpétuel et sans ombre, alors que la mort, la souffrance, les querelles, l'amertume sont bien présentes ?
Dans l'autre monde, le paradis est annoncé, mais reste indescriptible.
L'apôtre Paul, par exemple, est bien transporté jusqu'au paradis ; il entend des paroles ineffables, mais il ne lui est pas permis de les redire.
De grands peintres ont essayé d'évoquer le paradis, et pourtant, aussi sublimes que soient leurs oeuvres, ils n'en ont montré que la porte ou le chemin : Diéric Bouts, par exemple, dans le Chemin du Paradis, ou Fra Angelico, dans son Jugement dernier, où des anges, jaillissant de la porte du royaume de Dieu, entraînent avec eux les élus dans une ronde jubilante.
Mais alors, comment se faire une idée ?
Admirons le moindre acte de charité ou la plus simple pensée d'amour...

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)