Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Laurence G.

Libraire passionnée à Epinal depuis 2013.

par (Libraire)
31 juillet 2022

UN ROMAN GENIAL, LEVISON AU TOP ! PRIX #3 DU MOULIN DES LETTRES 2022

ain Levison a le don pour écrire des histoires qui font mouche à chaque fois : son dernier roman qui paraît aujourd’hui , 18 mars 2021, nous le prouve à nouveau.
Les deux personnages sur lesquels il va tout d’abord s’attarder sont deux militaires, Grolsch et Kyle, pas de ceux qui restent au QG ou confortablement installés dans des bureaux, non, ces deux-là sont des snipers et sont envoyés sur le terrain pour abattre des terroristes djihadistes sis en Afghanistan…
Mais non, pas du tout, je divague totalement, le personnage principal est Jim Smith, un retraité qui, pour passer le temps, est chauffeur Uber à ses heures perdues, c’est-à-dire toute la journée. Déjà, c’est louche : un retraité qui pour passer le temps se fait chauffeur de taxi, franchement, y’ a mieux comme activité après 62 ans… Ce gars-là est donc un tantinet spécial car il est en outre ex-trê-me-ment solitaire (je dirais même a-nor-ma-le-ment solitaire). Il vit seul, ne parle à personne (exceptés à ses clients quand il y est obligé), n’a pas d’amis et a oublié qui composait sa famille ; on peut donc le qualifier aisément de misanthrope.
Dans l’histoire de Levison, il y a aussi une fille du nom de Madison, Maddie pour les intimes, née et vivant dans un trou paumé du Texas (Bennett , qui connaît?) : elle, elle arrive très vite sur scène, avant même les deux snipers, c’est vous dire son importance ; la première fois que Levison la fait causer (ou plus exactement la fait causer et boire), c’est avec Kyle, l’un des deux snipers (souvenez-vous, ligne 2 de cette chronique). Haha, ça commence à ressembler à quelque chose, on a enfin un lien entre 2 personnages…
Mais c’est pas fini ! On a encore une autre fille, au charmant prénom de Corina, portoricaine mariée à Grolsch, mais qui habite elle l’appartement en face de celui de Jim, le chauffeur Uber (vous suivez ?).
Je vous passe les personnages secondaires, tous intéressants pour le bon déroulement de notre histoire mais absolument pas pour cette chronique : deux enfants, plusieurs djihadistes (qu’on ne voit qu’à travers la lunette de visée de Grolsch et pour lesquels le lecteur lambda ne développera aucune empathie), des militaires aux grades variés, un épicier, un inspecteur et un autre sniper qui meurt au bout de quelques pages (c’est dur, je sais, mais c’est comme dans la vraie vie : les militaires se font aussi descendre dans les romans).
Tout ce beau petit monde qui s’ignore plus ou moins au début va entrer en collision et ça va faire « boum ».
Levison, on le sait, n’écrit pas pour dire des choses sympathiques et fleuries sur ses concitoyens et sur l’Amérique en général. Il s’attaque dans ce roman à l’armée, à la façon dont les gars sont laminés après quelques années de terrain dans des pays en guerre, revenant alcooliques, paranoïaques, dépressifs, devenant des maris violents et des pères absents et / où indifférents ; il met aussi en lumière le sort qui est fait aux homosexuels au sein de la Grande Muette côté USA et la façon dont les familles sont remerciées quand on ramène (et pas toujours) le corps de l’un d’entre eux à sa veuve… bref, il tape là où ça fait très mal.
Le scénario est construit sur l’image que veulent absolument donner d’eux les personnages (à commencer par Jim) et sur les idées fausses que l’on peut se faire de quelqu’un. Les quiproquos, les jeux de l'amour et du hasard et l’excellente chute sont les clés de voûte de ce roman génial, disons-le, peut-être le meilleur de Levison !

par (Libraire)
31 juillet 2022

Peut-on reconstruire une humanité plus humaine quand tout a explosé ???

Deon Meyer nous offre là un très bon roman dystopique qui rompt avec ses polars précédents et qui a pour personnages principaux un père, Willem Storm, et son fils, Nico.
L'histoire se déroule en Afrique du Sud, pays natal de l'auteur. A la suite d'un virus mortel ayant touché les 9/10ème de l'humanité, Willem, nourri par les philosophes et d'un optimisme sans faille, souhaite créer en partant de zéro une communauté sur des bases humanistes. Sa femme a disparu pendant l'épidémie et il ne sait pas si elle a survécu.
Au milieu d'un chaos sans nom et d'une violence qui commence à se propager partout, se raccrochant à ce projet fou, il décide donc d'emmener Nico, leur fils adolescent, dans un coin du pays qu'il sait propice à la création d'un nouveau lieu de vie qu'il veut multiethnique.
Chemin faisant, ils vont placarder des affichettes à destination de ceux et celles qui voudraient les rejoindre pour les aider à former cette communauté rompant avec les valeurs marchandes et égoïstes qui dominaient jusque-là...
Nico est le narrateur de ce périple dès le début du roman et raconte leur histoire alors qu'il est proche de la cinquantaine. Son récit va aussi être celui de la recherche du meurtrier de son père, abattu bien des années auparavant ; le thème de la reconstruction post-apocalyptique va se doubler d'une enquête policière, le tout étant extrêmement bien construit avec de nombreux personnages forts et des réflexions variées sur l'humain et ses travers.
Un roman coup de cœur !

par (Libraire)
31 juillet 2022

Un Chalandon très fort !

Un roman autobiographique bouleversant qui raconte les délires d'un père paranoïaque et mythomane, les silences d'une mère dans le déni et une enfance brûlée par les coups et la folie, tout cela sous le regard de De Gaulle.

Sonatine éditions

23,00
par (Libraire)
31 juillet 2022

Une héroïne qui fait flancher l'âme !

Duchess, adolescente de 13 ans, maigre comme un coucou et taciturne, doit s'occuper de son petit frère de 5 ans et gérer leur mère, trop belle, trop tentée par l'alcool, trop oublieuse de ses enfants...
Dans le décor de bord d'océan idyllique pour tous sauf pour la famille de Duchess s'agite aussi Walker, inspecteur de son état et mal en point lui aussi mais qui veille sur ces 3 là depuis toujours. Dans le décor aussi, Vincent King qui vient de purger 30 ans de prison pour meurtre. Tous ceux-là réunis, ça va faire des étincelles...
C'est avec beaucoup de talent que Whitaker, anglais de naissance mais américain de plume, nous raconte cette poignée de vies, prises dans un maelström de problèmes trop grands pour être escaladés, sauf à s'appeller Duchess...
Un roman coup de cœur et une héroïne qui fait flancher l'âme !

Lettre de mère en fille

Les Avrils

17,00
par (Libraire)
31 juillet 2022

LA MATERNITE COMME "MOTEUR DE LA VIE" ET "LIEU POLITIQUE"

Coup de cœur et pas de côté pour un texte qui n'est pas de la fiction mais se place plutôt entre le récit et l'essai, publié en 2022 par Les avrils.
Continuant à explorer la thématique des rapports parents-enfants aussi vaste qu'un continent, je suis tombée en triant mes PAL (...) sur le livre de Martine Delvaux qui attendait patiemment que je le feuillette...
Je l'ai non seulement feuilleté mais j'ai carrément plongé dedans car Martine Delvaux, canadienne de 54 ans, professeure de littérature à l'université du Québec, féministe et auteure de plusieurs ouvrages, avec une écriture plaisante et sans effets, développe par le biais d'une lettre à sa fille -alors âgée de 14 ans- les réflexions et questionnements qu'une mère se pose face à un.e adolescent.e.
Déclaration d'amour maternel, ce livre de 134 pages est aussi une réflexion sur la transmission, sur les rapports parents-enfants à reconsidérer, sur l'adolescence, sur la place du féminisme dans l'éducation et sur le combat que les filles et les femmes doivent continuer à mener.
Un texte beau et vibrant à lire à tout âge, qu'on soit père, mère ou rien de cela car c'est aussi une vision du monde qui est transmise. Une auteure à découvrir ! La maison d'éditions Les avrils a voulu publier en même temps que "Le monde est à toi" (paru en 2017 au Canada) son dernier livre "Pompières et pyromanes" paru en 2021 au Canada.