Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Emeline D.

Gaya et le petit désert
19,50
par (Libraire)
15 janvier 2018

De sa voix chaude, Gilles Vigneault entraîne le public sur les pas de Gaya ; d'une coulée à l'autre, sur les traces des animaux de la forêt québécoise, il livre un message écologique contre la sécheresse, la désertification, la déforestation.
Les illustrations à l'encre et à l'aquarelle, aux traits légers, apportent un ton espiègle et joueur, par des corps dansants, des formes arrondies et une tendre complicité entre Gaya et un fidèle et gros matou. Elles créent un environnement et une ambiance paisibles et harmonieux.
Dissociées du conte, dix chansons à textes, sautillantes et joyeuses, composent la seconde moitié du CD. Elles sont interprétées par des artistes québécois de renom, associées à des personnages du récit et porteuses de leurs messages.
Le conte et l'ensemble des dix chansons se partagent les 47 minutes d'écoute du CD.
Ce conte invite les humains à être à l'écoute de la nature, comme la petite Gaya, et à réfléchir à leurs actes, reconnaître leurs erreurs pour ne pas les répéter, comme le grand-père. Un livre-disque créateur de sens et poétique, un récit optimiste sur le recommencement et le renouvellement.

Je ne suis pas ta maman

De la Martinière jeunesse

12,90
par (Libraire)
6 janvier 2018

accueil et adoption

Le lecteur entre dans l'univers de Marianne Dubuc, défini par une simplicité apparente, comme à l'intérieur d'un espace intime et rassurant. Sous un ciel prometteur étoilé et limpide, sous le feuillage protecteur du grand arbre, la maison est un lieu à soi, où l'autre peut être accueilli, où la lumière veille, au-dessus de la porte et du lit, où traînent les objets familiers, où attend l'ami et où se créent des liens. L'écureuil saura accepté les disproportions de son ami pour le garder près de lui.
Le dessin aux crayons de bois met en scène avec minutie un microcosme doux et généreux, foisonnant de détails. Les formes sont pleines et rondes, la fourrure des personnages et les feuillages sont denses et enveloppants. Le trait fin et précis anime les expressions et les émotions dans des gestuelles et des corps dansants. Les couleurs sont légères harmonieuses et festives. Le texte tient l'histoire en quelques lignes sous les images. Ces silences expriment l'attente.

Promenons-nous dans les bois

Pauline Kalioujny

Thierry Magnier

18,20
par (Libraire)
6 janvier 2018

un livre objet jubilatoire contre la deforestation

Ce magnifique livre-objet, à déplier sur cinq mètres de long, recto-verso, mêle cultures des contes traditionnels et causes contemporaines.
Pauline Kalioujny y revisite la célèbre comptine Promenons-nous dans les bois et la détourne avec espièglerie en une course écologique effrénée dans les bois.
Une petite fille se promène dans les bois. La forêt de sapins est dense, habitée d'animaux en éveil et tous élancés dans une même direction. les ours, les lapins, les écureuils, même les oiseaux plient bagages. Le lecteur devine le loup, ombre fugitive entre les arbres et les profondeurs. Lui aussi semble filer. Où courent-ils tous ? Au fil de la ritournelle, l'allégresse de la fillette se change en inquiétude, en effarement puis en panique, à la découverte du sinistre carnage, une scène de désolation et de mort : des bûcherons et leurs bulldozers abattent les arbres et privent la faune et la flore de leurs habitats naturels.
L'auteur reprend les formules de la traditionnelle ritournelle et confronte les mots fredonnés à une douloureuse réalité pour aboutir à une chute jubilatoire, croquer les vilains bûcherons en une chevauchée héroïque sur le dos d'un fantastique loup.
Les illustrations toutes à la plume et à l'encre en trichromie blanc, noir et rouge, sont pleines de symbolisme et imprégnées de l'âme slave de l'artiste, moitié russo-ukrénienne, moitié française. Le rouge porté par la petite fille l'inscrit dans la lignée du Petit chaperon rouge.

Adam et Thomas

Appelfeld, Aharon / Dumas, Philippe / Zenatti, Valérie

École des Loisirs

15,00
par (Libraire)
5 janvier 2018

les charmes du conte exorcisent l'Histoire

A l'orée de la forêt, la mère d'Adam promet à son fils de revenir au plus vite. Menacés par les rafles nazies, elle le confie au cœur de ce lieu connu, porteur de souvenirs en famille. Mais la forêt à l'aube est différente. La journée passée seul, il trouve Thomas, son camarade de classe, caché aussi par sa mère ; il ressent ce repli comme une punition. Adam rassure son ami. Agile, il le guide. Avec courage et maturité, ils survivent aux tourments de l'innocence rompue : la peur, le froid, la faim et les questions vitales sur leurs devenirs. Pourquoi être juif est-il condamnable ? Où puisent-ils la chaleur et l'énergie d'attendre, si ce n'est dans leurs valeurs morales et aimantes partagées et l'espoir de retrouvailles. La forêt, univers symbolique, profond et étrange, les protège de ce monde d'une extrême et insaisissable violence. Inspiré de sa vie, l'auteur saisit les charmes du conte pour exorciser l'Histoire. A lire à partir de 12 ans.