Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Jean T.

https://lecturesdereves.wordpress.com/

https://lecturesdereves.wordpress.com/

Dernier commentaire

Albin Michel

21,90
par (Libraire)
18 août 2022

Kiara Johnson vit à Oakland dans un immeuble mal nommé Regal-Hi où elle habite un appartement crasseux. Il y a une piscine devant l’immeuble, "la piscine à crottes". La famille se délite. Son père, qui n’a guère connu que la prison, est décédé. Sa mère a été "envoyée au loin" après le décès tragique de sa sœur. Reste Marcus, son frère si impatient de devenir une star en faisant du rap qu’il n’a pas le temps de chercher un emploi. Kiara, 17 ans, n’en a pas davantage. Ça ne l’empêche pas de recueillir Trevor, un jeune garçon de son immeuble, que sa mère abandonne. Mais la propriétaire veut son loyer. Pour éviter l’expulsion, Kia se met à arpenter les rues la nuit. L’inévitable arrive, elle se fait piéger par des personnes puissantes, puis des membres de la police d’Oakland, qui prétendent la protéger et oublient souvent de la payer.

"Arpenter la nuit" est écrit de belle façon, sans un mot de trop. La jeune américaine (elle a écrit son roman à 17 ans) raconte ces jeunes filles Noires qui deviennent adultes trop tôt et, par besoin d’argent, se vendent à des Blancs qui abusent de leur impunité.
Bien que fictif, le roman est basé sur un fait réel survenu en 2015, qui a impliqué des policiers d’Oakland et de la baie de San Francisco dans l’exploitation sexuelle de jeunes filles Noires sans défense. Avec son roman, Leila Mottley crée un monde impitoyable et dangereux, "Se pavaner, voler, galoper, il y a tellement de façons de marcher dans une rue, mais aucune d’entre elles ne vous rendra à l’épreuve des balles". Le monde de Kiara est désordonné comme son appartement, chaotique comme sa vie familiale, dévasté. Leila Mottley en rend compte avec une rare franchise, jusqu’à faire apparaître la vérité de Kiara, son courage. Car Kiara a le choix de dénoncer la police ou de se taire. Dénoncer et mettre fin à cette corruption comme l’encourage son avocate Blanche. Le roman est de ce point de vue une méditation éthique.
Le roman de Leila Mottley est intense, noir, lugubre, rêche. Et il est intense et éblouissant. Il porte le point de vue de la victime, ce qui n’est pas si fréquent, avec une prose originale et somptueuse, qui est aussi un hommage à sa ville, une prose impressionnante qui parvient à nous retourner et à nous faire percevoir l’intimité de la personnalité de la jeune Kiara, sa vérité, son honnêteté.
Bouleversant et étonnant !

Dernier ajout à des listes