Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Efface toute trace, EFFACE TOUTE TRACE

François Vallejo

Viviane Hamy

  • 16 octobre 2020

    art contemporain, enquête

    Quel plaisir de lecture que ce roman : inventif et posant des questions passionnantes, plein de rebondissements, bref, un régal.

    J’ai aimé lire le narrateur qui décrit l’état de ses recherches, ses hypothèses, ses rencontres.

    J’ai aimé son face à face avec le fameux artiste jv : d’abord par téléphone pour se faire incendier, puis en personne pour des explications sur les faits.

    J’ai également aimé les victimes : victimes de leur passion pour l’art, au point d’en mourir.

    L’artiste jv m’a moins convaincu, qui a toutefois saisi l’air du temps et transformer des accidents en œuvres.

    J’ai eu de la peine pour Maria, la copiste d’excellence qui travaille pour des cacahuètes, ou pas….

    J’ai détesté les riches collectionneurs qui ne sont que des financiers trafiquants. Seuls quelques-uns d’entre eux s’offrent le shoot d’adrénaline final.

    Un roman sur l’art contemporain qui passe par Keith Haring et Damien Hirst, sans oublier Duchamp.

    Une après-midi de lecture excellente, un roman que je n’ai pas lâché, un autre regard sur le monde des collectionneurs.

    Les images que je retiendrai :

    Celle de jv dans son lit d’hôpital à Necker, perclus de douleurs.

    Celle des notices d’utilisation que jv envoie avec ses œuvres.

    https://alexmotamots.fr/efface-toute-trace-francois-vallejo/


  • 15 octobre 2020

    « Vous m’avez sollicité comme expert renommé dans mon domaine, exigeant de moi la plus extrême discrétion. Des incidents récents, distants dans l’espace, vous inquiètent et justifient que vous ayez recours à mes services. Vous attendez de moi que je contribue à préserver votre sécurité. Les conclusions suivront. »
    Face aux violents décès de trois amateurs d’art fortunés à Hong Kong, New York et Paris, un groupe de collectionneurs surnommé le « consortium de l’angoisse », charge un expert d’élucider ces incidents étranges. Sa mission ? Rassembler l’ensemble des faits connus et mener sa propre enquête. Le temps presse car de nouveaux accidents surviennent.
    Une piste se dégage. Les victimes auraient fait l’acquisition d’œuvres subversives signées « jv ». L’artiste, un Orson Welles mâtiné d’un Bansky, obsédé par le détournement, est introuvable. Jusqu’au jour où il décide de joindre l’expert...
    Provocation ? Bluff ? Falsification ? Serial artiste doublé d’un serial killer ?

    François Vallejo nous offre une réflexion féroce sur l’art contemporain. Qu’est-ce qu’un chef-d’œuvre ? Que signifie être artiste au sein de nos sociétés capitalistes et dématérialisées ? À vous de trouver la clef de ce roman à tiroirs.

    In Page des libraires - septembre 2020