Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Un simple enquêteur

Dror Mishani

Gallimard

  • Conseillé par
    10 novembre 2023

    Israël, policier

    4e enquête d’Avi Avraham que je lis toujours avec plaisir.

    J’ai aimé qu’il se pose des questions sur son statut de simple enquêteur : ne devrait-il pas, à son âge, occuper un poste plus haut placé ? Ne devrait-il pas résoudre des enquêtes à la portée plus nationale ?

    Il est maintenant marié à Marianka, et leur couple est beau à voir lire.

    J’ai aimé que deux enquêtes se déroulent en même temps : celle de l’homme disparu de son hôtel, et celle du bébé déposé devant l’hôpital.

    J’ai à la fois détesté Liora et eu de la peine pour cette mère qui, sous couvert de défendre sa fille, ne cherche qu’à faire la lumière sur la mort accidentelle de son mari. J’ai détesté qu’elle se serve de la détresse de sa fille pour arriver à ses fins.

    J’ai détesté que Liora surnomme l’enquêtrice la bigleuse, parce que celle-ci a des problèmes de vue et ne peut pas focaliser son regard. J’ai été étonnée qu’elle prenne une attitude supérieure avec la policière.

    Vous l’aurez compris, Liora est un personnage détestable qui, parce qu’elle a trop souffert adolescente, ne se rend même pas compte qu’elle fait souffrir à son tour.

    J’ai aimé qu’Avi continue d’enquêter sur la disparition de Chouchani : qui est-il vraiment ? Pourquoi des indices sont placés après dans sa chambre d’hôtel ? Et j’ai aimé que son enquête officieuse reste en suspend. Pour un prochain roman ?

    L’image que je retiendrai :

    Celle du costume marron que porte Chouchani à son arrivée à Tel-Aviv et qu’Avi croise régulièrement dans les rues.