Votre librairie disponible 24/24 h

Librairie La Galerne - 148, rue Victor Hugo - 76600 Le Havre

02 35 43 22 52

Anne-Lise D.

La salle de bal
22,00
par (Libraire)
28 août 2017

J'ai dévoré ce très beau roman

À l’aube du 20ème, une jeune femme est injustement internée dans un asile du Yorkshire. C’est froid et violent. Elle y rencontre John, marqué par la mort de son épouse. Le vendredi, un bal est organisé pour les plus sages des internés sous la houlette d’un psychiatre amateur de musique. La salle de bal s’anime alors, pleine de musique et d’humanité.
L’histoire est tragique, touchante, pleine de vie et de désir… lumineuse.
J’ai dévoré ce très beau roman.

La salle de bal

Anna Hope

Gallimard

15,99
par (Libraire)
28 août 2017

J'ai dévoré ce très beau roman

À l’aube du 20ème, une jeune femme est injustement internée dans un asile du Yorkshire. C’est froid et violent. Elle y rencontre John, marqué par la mort de son épouse. Le vendredi, un bal est organisé pour les plus sages des internés sous la houlette d’un psychiatre amateur de musique. La salle de bal s’anime alors, pleine de musique et d’humanité.
L’histoire est tragique, touchante, pleine de vie et de désir… lumineuse.
J’ai dévoré ce très beau roman.

L'art de perdre
22,00
par (Libraire)
28 août 2017

C’est quoi être harki ? Comment c’est possible ? Et la loyauté doit-elle aller à sa terre, à sa famille, aux autorités ? Toutes ces questions associées à la peur et au déracinement, le grand-père de Naïma n’a pas vraiment eu le temps de se les poser, emporté qu’il fut par le courant d’une Histoire qui le dépassait.
Naïma, la jeune narratrice, remonte le fil du temps dans cette grande saga familiale de l’Algérie des années 30 à la France de nos jours.
Dans le dénuement , la dignité et le silence, L’Art de perdre prend tout son sens.

L'Art de perdre

Alice Zeniter

Flammarion

14,99
par (Libraire)
28 août 2017

C’est quoi être harki ? Comment c’est possible ? Et la loyauté doit-elle aller à sa terre, à sa famille, aux autorités ? Toutes ces questions associées à la peur et au déracinement, le grand-père de Naïma n’a pas vraiment eu le temps de se les poser, emporté qu’il fut par le courant d’une Histoire qui le dépassait.
Naïma, la jeune narratrice, remonte le fil du temps dans cette grande saga familiale de l’Algérie des années 30 à la France de nos jours.
Dans le dénuement , la dignité et le silence, L’Art de perdre prend tout son sens.

LA NUIT DES BEGUINES
par (Libraire)
28 août 2017

Un très beau roman historique étonnement moderne

L’époque est rude pour les femmes du béguinage royal de Paris. Elles vivent leur foi en soignant les pauvres, elles travaillent et ont acquis une grande autonomie. Elles sont libres et bien qu’elles fussent protégées par le roi, l’église mène un combat parfois terrible contre elles.
J’ai aimé découvrir ces femmes puissantes et courageuses et j’ai pris grand plaisir à lire ce très beau roman historique étonnement moderne.